Accueil » Structures » Sète Agglopôle Méditerranée

Sète Agglopôle Méditerranée

Lutte contre l’érosion des lidos de Sète et Frontignan, protection de la lagune de Thau, gestion des salins, entretien du Massif de la Gardiole et des rivières… Sète agglopôle Méditerranée tient à préserver ses espaces d’exception. Une équipe de 6 gardes champêtres et 3 gardes du littoral, tous assermentés, veille sur le terrain, 24h/24h. Déclinée dans les politiques d’assainissement, d’urbanisme, de transport ou de gestion des déchets, cette volonté de développement durable motive d’ambitieux projets et de nombreuses actions, souvent menées en lien avec le SMBT. Sète agglopôle Méditerranée assure la gestion de la plupart des sites du Conservatoire du littoral en relation avec d’autres co-gestionnaires comme l’ARDAM pour le site de la Conque à Mèze par exemple.

Contacts : 4 avenue d’Aigues, 34110 Frontignan, tél : 04 67 46 47 48, http://www.agglopole.fr/

Contact propriétés du Conservatoire du littoral : Sandrine Lafont, gestionnaire des parcelles du Conservatoire du Littoral
s.lafont@agglopole.fr 04 67 78 55 96

Contact des gardes du littoral :
06 37 44 85 60/ 06 83 63 71 28

Sam

Gestionnaire des espaces naturels suivants :

La forêt domaniale du massif de la Gardiole

Classé “site pittoresque” en 1980, puis reconnu Zone Naturelle d’Intérêt Écologique, Faunistique et Floristique (ZNIEFF) type I et II, le massif de la Gardiole s’étend sur 18 kilomètres de long pour une largeur de 3 à 4 kilomètres. Longeant la Méditerranée, cette forêt domaniale*, gérée par l’ONF et Sète agglopôle Méditerranée, constitue l’une des dernières…

Le site Natura 2000 de la Corniche de Sète

Petit site de 13 ha qui s’étire sur une mince bande de terre entre l’urbanisation de Sète et la mer. Perché sur une falaise calcaire surplombant la mer de 10 m environ au sud du mont Saint-Clair. La corniche accueille plusieurs espèces végétales rares au plan national et même européen. La Corniche de Sète est…

Les propriétés du Conservatoire du littoral

Unique en Europe, cet établissement public, créé en 1975, intervient sur tout le littoral français. Sa mission est d’acquérir les parcelles dégradées ou menacées par l’urbanisation pour les restaurer dans le respect des équilibres naturels et les rendre accessibles à tous. Sur le bassin de Thau, il est propriétaire d’environ 960 ha, dont la gestion…